John Moore est un photo-journaliste et correspondant américain, basé à New York. Il travaille pour l’agence Getty Images.

Il commence sa carrière de journaliste comme stagiaire et photographe sportif dans des journaux américains tel que le Idaho Statesman, le Pittsburgh Press, ou The Sacramento Bee, pendant qu’il étudie la communication au département de radio-télévision-film de l’Université d’Austin au Texas. Après avoir obtenue son degree, il est engagé dans la célèbre agence de presse américaine Associated Press en 1990, d’abord au Nicaragua puis en Inde en Afrique du Sud etc. Il y réalise principalement de la photographie documentaire.

Il fera ses débuts en tant de photographe de guerre lorsqu’il couvre la famine en Somalie. Il représente la seule agence de presse sur les lieux lorsque les États-Unis, alors gouverné par George Bush (père), lance l’opération Restore Hope en décembre 1992. Il restera 13 ans chez Associated Press avant de rejoindre l’agence Getty Images en 2005, changeant ainsi son mode de travail. N’ayant plus le support fourni par AP, il gère lui-même ses missions. Depuis 2010, il traverse les États-Unis travaillant sur les effets de la récession dans les ménages américains et les sur les problèmes liés à l’immigration, notamment la mise en avant de la militarisation de la frontière.

« Lorsque vous ne ressentez plus la peur, alors il est temps d’arrêter. Le plus important est ce que vous faites avec cette peur. Si vous calculez vos risques en fonction de vos instincts et de votre expérience, alors vous pouvez canaliser votre peur pour vous aider à vous concentrer sur ce qui est devant l’objectif. »

Pour le conflit en l’Iraq, il intègre les forces américaines. Les avantages sont doubles. Tout d’abord, les forces lui fourni une certaine protection, et en second lieu, en tant que « journaliste intégré » john Moore est en première ligne des combats. En passant d’un côté à l’autre, il peut couvrir le conflit du côté civil et du côté militaire, mais toujours comme un étranger. Beaucoup de journaliste préfère aujourd’hui rester avec les forces américaines sur place, la menace d’enlèvement est tout simplement trop élevé.

Pour les lentilles, John Moore utilisent un 16-35mm f/2,8 et un 70-200mm f/2,8 pour les actualités et un 28mm f/1,8 et un 50mm f/1,8 pour les cas précis. Il possède aussi un zoom 300 mm f/2,8, utilisé plus rarement. Ses préférés sont des zooms 20-35mm f/4 et 70-200mm f/4 IS.
Accessoirement il utilise le flash et film avec un Canon HV-20 et une caméra HDV Zoom H2.

Pour transmettre ses images à Getty il utilise une transmission par satellite. Il se connecte à Internet et envoie ainsi ses photos sur leur server ftp puis vérifie par messagerie instantanée si le transfert est ok.

Retrouvez le travail de John Moore sur : http://www.reportagebygettyimages.com/john-moore/#portfolio